verbomoteur.com

Un générateur de phrases aléatoires dans le style des « cadavres exquis »...

Les propres bangladeshis mouchent davantage l'appliquée tronche, des nourriceries parisiennes surexcitent dichotomiquement la mie hypocoristique. La diurne débrouillardise frit une casse-pieds vaseuse. Une pareille politesse tue des poussettes, la frustrée poche-poitrine retient aussi le chef incommodé : un épineux pied tressaute. Un châtaignier simple expulse des pommiers, ou les jetées chargent des dernières poitrinaires, liminales et grillées... Un vicaire encapsidé armorie les arbitrages intertropicaux. Les artérioscléreux analogiques jettent des âgés ais...

Jovialement, le jumeau extérieur fatigue par train, et le travailleur semble dans le cours sucré, et solidairement, les blondes amies et préparantes repensent le propre. Déclamatoirement, la présonorisation fraise persuade désastreusement des adresses enfantines, des maternisations renient somptueusement l'autorité : le dorage pitonne frileusement, et éthologiquement, la charité bégaie les chastetés. Un golde demeure franchisé, ou en raccourci, la communautaire et trempée désenliasseuse régate la quinine provenante. Les agnostiques cierges poignent les vallombrosiens inséparables, ou les conjonctions alarmistes craignent taquinement, à volume constant, la clef différente et itérative tranche les canalisations, et contributoirement, des écrivains gentilles sucent pneumatiquement un fluide civil ! Stoïquement, une pensionnée ramée divague pudibondement, et de haut en bas, des moitiés musardent passivement. Mignonnement, le butor habille un appareil douanier, miellé et feuillé. Des diurnes monotonies épinglent sans explications les moyens comprimés, ou des antiintellectualistes cristallins engagent avec un ensemble touchant, personnellement, la torche semble néanmoins hussite, et les circonférences vastes approuvent des secrétages gris, venants et indemnitaires. Haut comme ma botte, une liquide philologie demeure informée.

Une entrepreneuse ment a capella, tentaculairement, les chambrées tolèrent la proprioception philanthropique. Les entreprenantes coûtantes et panachées vêtent sec des coupures. Des physostomes dégustent comme un charme des schlass, des étendards scandalisent les enfoirées nonnes. Des commandantes autographes, denses, debout et malencontreuses rafraîchissent pingrement, or le ballast tardif blanchit un folklore.

Logarithmiquement, les gobelins retirés, indemnitaires et endocellulaires blessent sous l'égide des blondes, et une rapsodie méjuge niaisement des drogués litiges. Le lointain correspond, les vérificatrices sont nipponnes et bienséantes.


Note importante :

Cette application n'est qu'un simple jeu reposant sur des choix de mots et de types de phrases entièrement basés sur le hasard. L'auteur ne peut donc être considéré comme responsable de ce contenu absolument non censuré ou censurable. L'application étant en constante évolution, les phrases deviendront de plus en plus naturelles et diversifiées, tandis que les problèmes en tout genre seront corrigés au jour le jour. L'application n'existant que depuis le 23 novembre 2012, il reste un travail colossal à accomplir pour faire en sorte que les phrases générées soient techniquement correctes en général, et d'autre part, il est clair que le temps sera toujours une denrée rare.

Il y a actuellement dans cette page 20 phrases générées en 0.280 secondes à partir d'un dictionnaire de 74163 noms, 25360 adjectifs, 7012 verbes et 7038 adverbes.

© Torganiel