verbomoteur.com

Un générateur de phrases aléatoires dans le style des « cadavres exquis »...

Pour l'heure, les ridés prisonniers enquêtent, une palestinienne hyacinthe sature des institutrices. ?'heure présente, une poésie herbivore supplicie des parts sport, et les synonymes et néroniennes balletomanes évitent à cette heure-ci, droit comme mon coude quand je me mouche, une cavatine naze officie, et sculpturalement, des potiquets retard engravent, des arbitraires ampères contribuent. Scolastiquement, des énonciations pyrogravent un organe ferroviaire, et l'étoilé milan luxe des tricolores insectes. De chic, des droits délaissés et perceptibles dégazent ostensiblement ! Irrécusablement, la guide trime indéfendablement, l'inexpugnable, levé et scrupuleux canalicule violente désordonnément un soir ! Le dévot datif et étanche attriste les préjudiciables et saupoudreurs coûts, des roquettes tango mystifient paresseux comme une couleuvre l'étudiant.

Le prêt revit à la belle étoile, or en rien, la lamellirostre, stérile et mélancolique mariée agace des doublures.

Jadis, des documentations jurent disgracieusement des hymnes, et les zonéographies surprise enlèvent précisément des vaisseaux enchantés, brièvement, l'enduit applaudit, ou une comique emmerde un hébertisme, neurochirurgicalement, une divorcée entrevue dépérit. Des bipèdes ruchers ouvrent : le structuré trésorier insère les endroit chantres. Avec un grand a, des grugeages démettent tout de suite la finissante chantre, et les informés obtiennent comiquement un anarchisme rebutant. Davantage, les pistolets encourent épistolairement les enceintes mûres, et mou comme une chiffe, un malveillant sourcille, le parcimonieux charriage regrée l'hyperthymisme saoudien, mais paresseux comme une couleuvre, un socio-économique, confus et inopérant couronnement entonne des traditions neurales, accentuelles et cuivrées.

?oûter, les môns douillettes épluchent des imans panaméricains et excédentaires. Les présidentiabilités ennemies décachettent des ânes toquards, ou à y penser, l'imagination enseignante commet une spectrine ennuyeuse et sous-aponévrotique. Une lutte chyprée dépose des biélorusses bouteillers, et la marine, sienne et deuxième fertilité casse des coutelas transparents. Une parcimonieuse, levante et philosophico-religieuse traversée déborde une enceinte onomatopéique.

Les hypocoristiques salopes comptent à fendre la âme des volontés anesthésiantes et surprise ! Des hexagones coûtent un ukrainien profond, et des derniers amaigrissent, et des stéphanes dynamiques baguenaudent. Des disponibles demeurent urgemment ébahis, or les odeurs prêtes guinchent. Les copies bitument rond le marécage, donc des agacements niflumiques ravigotent hélas oui des légitimés valvulés.

Des légales et nord débrouillardises interdisent hic et nunc le muret salé, citron et humide, et la madrée david semble antisémite : fatalement, la nerveuse typique caquette à jamais, ou logarithmiquement, des stades rôtissent en semaine pleine, luxueusement, une quinuclidine rebrousse une toxicomane pointeuse.


Note importante :

Cette application n'est qu'un simple jeu reposant sur des choix de mots et de types de phrases entièrement basés sur le hasard. L'auteur ne peut donc être considéré comme responsable de ce contenu absolument non censuré ou censurable. L'application étant en constante évolution, les phrases deviendront de plus en plus naturelles et diversifiées, tandis que les problèmes en tout genre seront corrigés au jour le jour. L'application n'existant que depuis le 23 novembre 2012, il reste un travail colossal à accomplir pour faire en sorte que les phrases générées soient techniquement correctes en général, et d'autre part, il est clair que le temps sera toujours une denrée rare.

Il y a actuellement dans cette page 20 phrases générées en 0.267 secondes à partir d'un dictionnaire de 74163 noms, 25360 adjectifs, 7012 verbes et 7038 adverbes.

© Torganiel